A la suite de sa présentation lors de la journée Future@SystemX 2017, au cours de laquelle le service NextAlert de Nextérité a également été remarqué par Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’Investissement et ancien président de Renault, NextAlert a fait l’objet d’un article dans IT Industrie et Technologies. Voici un extrait de cet article :

« Fil d’actualités en temps réel, NextAlert informe les voyageurs de l’état du réseau de transport en région parisienne. Pour l’alimenter, Nextérité récupère les informations fournies par les usagers. Source d’information publique, les tweets qui évoquent les transports sont analysés, géo-localisés et filtrés par un algorithme. « On fait une distinction entre les auteurs connus et fiables pour lesquels on peut diffuser l’information directement, et les inconnus qui nécessitent qu’on les analyse et qu’on leur attribue un taux de confiance », confie Edith Nuss, présidente de Nextérité. Informations peu reprises, complaintes sans valeur ajoutée… En moyenne, 999 messages sur mille sont laissés de côté, et seul le millième est relayé. Mais cela en vaut la peine. En comparant le flux d’informations fournis par la RATP sur le mois de décembre 2016, la startup s’est rendu compte qu’elle avait « 40% d’informations en plus, dont la RATP ne disposait pas en interne ». Reste à montrer de quelle manière l’utilisation de ces données peut être intégrée concrètement au projet MSM. L’idée est d’apporter une information plus précise et complémentaire. « Par exemple, lors d’un problème d’alimentation électrique, les gens veulent savoir quand le trafic va reprendre. On étudie également les itinéraires alternatifs proposés par les usagers sur Twitter. »